images du bandeau
ACCUEIL > Études & normalisation > NormalisationNorme Intercode

INTERCODE : une norme pour l’interopérabilité des applications billettiques

24 septembre 2018

Les réseaux de transport en commun urbains, interurbains et régionaux se développent et se modernisent, aussi bien en terme de capacité, de matériels que de propositions commerciales. De plus, on constate de la part des usagers, le développement de pratiques de déplacement intermodales accompagné d’une demande de simplification des usages et de clarification des tarifs, voire de tarifs intégrés.

La billettique interopérable, qui s’affranchit des frontières des réseaux, est une réponse à ces aspirations.

INTERCODE est une norme homologuée française (NF P 99-405) qui complète et adapte au contexte français les normes européennes applicables à la billettique. Elle a été réalisée suite au constat que les déploiements de billettique effectués en France étaient difficilement interopérables. Il s’agissait donc de faire converger les développements des industriels tout en répondant aux fonctionnalités demandées par les usagers et les autorités organisatrices.

A quoi sert INTERCODE ?

INTERCODE offre un socle commun pour le codage des données dans les applications billettiques interopérables, et fixe des règles d’utilisation de ces données (cycle de vie). L’application billettique est portée par le support de titres (carte à puce, téléphone mobile, clé USB…).

Cette norme suit les principes fixés lors des travaux menés dans le cadre de la charte bilettique signée en 1998 :
- le voyageur transporte avec lui son application transport dans laquelle sont contenues toutes les informations nécessaires à son voyage, au sein d’un bassin d’interopérabilité,
- on met en œuvre une application qui sera partagée et cogérée par les différents partenaires de l’interopérabilité.

INTERCODE offre aux acteurs concernés un document de référence leur permettant une mise en place cohérente de leur système billettique, sans figer les pratiques commerciales et tarifaires de chaque opérateur.

Chaque maîtrise d’ouvrage sélectionne dans les choix offerts par la norme, les fonctions et les codages dont elle a besoin dans son contexte tarifaire local en tenant compte du niveau d’interopérabilité qu’elle veut atteindre.

Il est nécessaire de faire évoluer une norme au plus près des besoins des partenaires concernés, afin de rester en cohérence avec l’évolution des pratiques et des technologies. Comme toute norme, INTERCODE évolue.

Les différentes versions de cette norme sont les suivantes :
- version publiée en août 2002 : INTERCODE 1
- version publiée en décembre 2003 : INTERCODE 2
- version publiée en décembre 2009 : INTERCODE 2.1
- version actuelle publiée en mars 2018 : INTERCODE 2.2

On notera que les versions 2, 2.1 et 2.2 répondent à l’impératif de rétrocompatibilité, afin de ne pas remettre en cause l’existant déjà installé lors d’évolutions au sein d’un bassin d’interopérabilité (par exemple un support INTERCODE 2.2 doit fonctionner sur des équipements INTERCODE 2.1).

La version 2.2 d’INTERCODE est présentée en plusieurs parties, afin de permettre une utilisation plus aisée du document, et de gagner en souplesse pour une révision future de la norme. Globalement, l’articulation de la norme reste cependant la même :
- on traduit les besoins fonctionnels en données et on définit les structures de données correspondantes ;
- on décrit le cycle de vie de ces données (comment ces données évoluent lors des évènements courants liés à l’utilisation de l’application billettique) ;
- on décrit les « mapping » : après l’organisation logique des données dans les structures, on décrit, avec les « mapping », leur logement dans les emplacements physiques de l’objet portable.

En mars 2018, les parties 1 à 5 de la version 2.2 d’INTERCODE ont été publiées :
- NF P99-405-1 : partie 1 : codification des éléments et structures de données ;
- NF P99-405-2 : partie 2 : cycle de vie des données ;
- NF P99-405-3 : partie 3 : logement des données dans les conteneurs historiques et leurs émulations ;
- NF P99-405-4 : partie 4 : logement des données dans le conteneur Hoplink (Triangle 2) ;
- NF P99-405-5 : partie 5 : logement des données dans le conteneur T2016 (il s’agit d’un nouveau conteneur destiné à se substituer progressivement aux conteneurs historiques et à leurs émulations, en apportant des améliorations vis-à-vis de la capacité de stockage, des fonctionnalités et de la sécurité).

Les parties 1 à 5 d’INTERCODE sont disponibles à l’achat auprès de l’AFNOR : https://www.boutique.afnor.org/.

INTERCODE offre ainsi aux acteurs concernés un document de référence leur permettant une mise en place cohérente de leur système billettique interopérable, sans figer les pratiques commerciales et tarifaires de chaque opérateur partenaire.

Chaque maîtrise d’ouvrage sélectionne, dans les choix offerts par la norme, les fonctions et les codages dont elle a besoin dans son contexte tarifaire local en tenant compte du niveau d’interopérabilité qu’elle veut atteindre.


Contact - Mentions légales - Lettres d’info - Plan du site - admin